Ostéopathie et femme enceinte

ostéopathie grossesse enceinte

Lors de la grossesse, on dit souvent que la femme subit de nombreuses contraintes et des changements physiologiques et physiques pris en charge par l’ostéopathe. Mais quand est-il vraiment ?

  • 1er trimestre
Les premiers signes montrant la transformation du corps de la femme enceinte sont la fatigue intense, les nausées surtout matinales, les seins tendus et gonflés.

L’imprégnation hormonale peut être à l’origine d’une baisse de l’activité viscérale provoquant les nausées et les vomissements mais aussi des constipations.

L’utérus commençant son expansion va comprimer la vessie donnant des douleurs dans le bas ventre, des infections urinaires et une envie fréquente d’uriner.
Les organes viscéraux vont être comprimés par cette expansion se traduisant par des éructations ou des reflux.

Le volume du sang augmente environ de 1.5L expliquant ainsi les sensations de jambes lourdes et les phénomènes de varices et thromboses. Les métiers où l’on reste longtemps debout vont favoriser ce phénomène.

Du point de vue de la colonne, le bassin va faire une bascule vers l’arrière par l’action des ligaments et la pression exercée par les organes (rectum, vessie). Les colonnes lombaire et thoracique vont être amenées en extension.
Toutes ces contraintes peuvent amener à des douleurs viscérales, des troubles du transit, des douleurs du bassin et de la colonne lombaire. Le rôle de votre ostéopathe sera alors d’essayer de donner un peu plus d’espace aux organes et de diminuer les contraintes exercées sur les zones douloureuses ou gênantes.

  • 2ème trimestre
Le ventre devient proéminent même si la prise le poids n’est que raisonnable.
On observera une diminution hormonale traduisant un répit des nausées voire même leur arrêt.

La pression artérielle décroit pouvant ainsi provoquer une sensation de faiblesse voire de vertige.

La femme enceinte pourra ressentir un essoufflement venant de la pression de la masse abdominale sur le diaphragme à cause de la croissance de l’utérus.

Les hormones thyroïdiennes augmentent pouvant procurer une augmentation de la transpiration et des bouffées de chaleur.

C’est aussi à ce trimestre que l’on commencera à sentir bébé bouger dans le ventre.

Le bassin va, durant ce semestre, effectuer une rotation antérieure mettant une contraction des muscles dorsaux et majorant donc la courbure lombaire. On pourra observer un verrouillage des articulations sacro-iliaques accompagné d’une accentuation de la cyphose thoracique et de la lordose des cervicales basses.

Le rôle de votre ostéopathe à ce trimestre sera à nouveau d’essayer de donner sa place à chacun dans le ventre mais aussi de vérifier que chaque pièce osseuse soit bien libre afin de leur permettre de prendre leur place durant cette période.
Par exemple, un bassin bloqué donnera des douleurs lombaires ou alors des côtes peu mobiles augmenteront cette sensation d’essoufflement.

  • 3ème trimestre
La prise de poids est plus effective pouvant aller jusque 400-500 g par semaine.

Le diaphragme remonte de plus en plus vers le haut, refoulé par l’utérus qui continue son expansion, ce qui n’arrange pas les essoufflements de madame.
L’estomac est plaqué sur le côté à son maximum pouvant redéclencher les reflux.


On observe souvent une rétention d’eau au niveau des extrémités (mains, pieds …). Dans ces cas-là, votre ostéopathe regardera si votre système circulatoire, aussi bien sanguin que lymphatique, ne subit pas trop de contraintes. Dans ce cas, votre ostéopathe vous prendra en charge afin de diminuer ces contraintes et ainsi redonner la pleine fonctionnalité de votre système circulatoire pouvant diminuer les rétentions d’eau et prévenir de certaines pathologies comme le syndrome du canal carpien.

D’un point de vue de la colonne, la lordose lombaire augmente de plus en plus et le plancher pelvien s’étire se concluant par l’augmentation de la bascule antérieur du bassin.

A 37 semaines d’aménorrhée, on observe une délordose lombaire avec une bascule postérieure du bassin donnant donc une rectitude lombaire. Ces modifications déplacent le centre de gravité vers l’avant ce qui déséquilibre la femme enceinte.
Des tensions musculaires vont alors se mettre en place pour essayer de rééquilibrer le corps pouvant entraîner des rachialgies et des sciatiques.

Durant le troisième trimestre, une hormone sera sécrétée permettant le relâchement ligamentaire et ainsi faciliter l’ouverture du bassin lors de l’accouchement. Cette souplesse ligamentaire nouvellement acquise est un facteur d’instabilité articulaire pouvant être à l’origine de rachialgies, de douleurs au niveau du bassin ou plus communément être appelé douleurs ligamentaires.

Votre ostéopathe sera là pour vous accompagner dans ce trimestre en cas d’apparition de symptômes douloureux puis vous proposera une séance de préparation à l’accouchement pour vérifier la bonne mobilité, notamment du bassin et du diaphragme, pour vous permettre d’accoucher dans des conditions optimales.


Rozenn Sorel

Rozenn Sorel - Ostéopathe D.O. à Thionville

Contact

Accès au cabinet de Rozenn SOREL

Le Cabinet est ouvert du Lundi au vendredi de 8h30 à 20h et le Samedi de 8h30 à 12h.

Le Cabinet est situé au 3 Avenue Vauban 57100 Thionville en rez-de-jardin.

 

Accès ostéopathe Thionville